Encore un verdier

Publicités

11 commentaires sur “Encore un verdier

  1. J’adore les verdiers et j’ai déjà expliqué pourquoi sur le blog de quelqu’un d’autre mais je vais le redire ici. Cela me rappelle un très beau roman policier de Frédéric Dard quand il n’écrivait pas encore les San Antonio, intitulé « Les oiseaux se cachent pour mourir ». On y parlait de ce petit oiseau entre jaune et vert, très attachant dans l’histoire.

  2. Il a raison de savourer ce soleil printanier qui nous inonde cette semaine 😛
    Ah, Marie, les Oiseaux se cache pour mourir… un superbe roman lu il y a bien longtemps mais qui m’a beaucoup marqué 😛
    Les verdiers sont étonnants, quelques fois ils dressent le cou, et deviennent tout fluets 😆 Cet hiver, j’en ai eu beaucoup autour de la mangeoire 😛

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s