La Garnache

Le château de la Garnache fait partie des places fortes du Bas-Poitou. Ce qu’il en reste aujourd’huine permet – malheureusement – pas d’imaginer son importance au Moyen-âge.
Les premiers seigneurs connus de la Garnache en 1055 sont Gauthier et Goscelin. Pierre, fils de Goscelin, est premier des six Pierre de la Garnache qui se succèdent de 1070 à 1214.
On retrouve le même décor sculpté au château de l’Ile d’Yeu, qui appartenait à la châtellenie de la Garnache au XIVe – XVe, et également à Clisson. Deux seigneurs Olivier IV et Olivier V de Clisson étaient aussi seigneurs de la Garnache à la même époque. Olivier IV de Clisson était compagnon de Du Guesclin, sa femme Jeanne de Belleville était propriétaire de la Garnache. Olivier IV a été pendu en 1343 pour alliance avec le roi d’Angleterre pendant la guerre de Cent ans. Son fils Olivier V lui succèdent. La fille d’Olivier, Béatrix de Clisson, épouse Alain VIII de Rohan, c’est ainsi que la seigneurie de la Garnache passe aux mains des Rohan en 1408 et y reste jusqu’en 1644.
Pendant près de 250 ans, c’est donc la même famille qui a possédé le château. René de Rohan, propriétaire du château au XVIe siècle, épouse en 1535 Isabelle d’Albret, fille du roi Jean de Navarre et donc grand-tante d’Henri IV, ce qui amène le protestantisme dans la région.
Dans la nuit du 4 au 5 octobre 1588, un personnage très important couche au château : c’est Henri deNavarre, futur Henri IV.
En 1622 Louis XIII ordonne la destruction du château. A l’époque, le château appartient à la famillede Rohan. On est en pleine guerre de religion. Les protestants tentent de se réfugier à la Garnache.Louis XIII ordonne alors le démantèlement de la place forte : il faut près de trois mois pour détruire cette tour, qui s’écroule enfin dans les fossés.
Le procès-verbal de démolition du château énumère tous les bâtiments détruits. Il nous apprend que la tour de la prison, haute de cinq étages et couverte d’ardoises en dôme, servait auparavant de phare aux navires venant chercher du sel. Après cette date, il parait que beaucoup de navires font naufrage, n’ayant plus de repère pour les guider.
Les deux cents trente mètres de remparts de l’enceinte datent de la seconde moitié du XVe siècle. Des six tours semi-circulaires de l’époque, il n’en reste aujourd’hui que deux.
En 1644, le château est vendu par Marguerite de Béthune, femme d’Henri de Rohan de Guenégaud. La Garnache quitte donc la famille de Rohan.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :