Tour de Cesson

La tour de Cesson domine l’estuaire du Gouët et la baie de Saint-Brieuc.

Histoire

Elle fut édifiée en 1395 sur ordre du duc de Bretagne Jean IV de Montfort. Construite à près de 70 m de hauteur sur un éperon rocheux dominant la baie, la Tour de Cesson est un site historique et archéologique. Cet emplacement stratégique est choisi afin de protéger l’embouchure du Gouët et la ville de Saint-Brieuc des attaques des pirates et d’éventuels agresseurs. D’ailleurs, différents vestiges, monnaies, ruines, fondations témoignent de l’occupation de ce lieu, notamment par les romains ou encore les vikings. La tour permet aussi au Duc de surveiller le trafic commercial maritime. La tour a été occupée par Olivier de Clisson tandis que le duc Jean IV la réclamait au connétable, à la suite du traité de 1388.

Elle fait partie du domaine ducal en 1423, lorsqu’elle sert de prison à Morice de Ploësquellec, et du domaine royal, au xvie siècle (vers 1532), quand un édit réunit les juridictions de Cesson et de Goëlo pour les transférer à Saint-Brieuc. Dès que la guerre de la Ligue commence en Bretagne, du fait de son positionnement, la tour de Cesson prend une grande importance stratégique. Elle finit par être prise en 1598 par le comte de Brissac, qui ordonne le démantèlement de la forteresse à la demande des habitants. Une partie est conservée pour servir d’amer aux navigateurs à partir de 1625.

Avant la Révolution, la tour de Cesson, bâtie sur un terrain nommé la Terre du Duc, appartient au duc de Penthièvre. Vendue en 1791, elle est rachetée en 1852 par Alexandre Olivier Glais-Bizoin qui fit construire un manoir près de la tour. Il y vécut jusqu’à sa mort, en 1877.

Les ruines de la tour de Cesson sont inscrites Monument historique depuis 1926.

Le terrain sera réquisitionnée par les allemands durant la Seconde Guerre mondiale. La position Wn – Po 05 (zone nommée par les Allemands) avait été construite pour défendre l’entrée du port de la ville. Des mines seront posées et des bunkers construits au bout de la pointe.

Aujourd’hui

La tour est située sur un domaine privé mais à l’abandon. La ville de Saint-Brieuc a projet de la rendre accessible au public.

Caractéristiques

À l’époque, la tour faisait une hauteur d’environ 70 m et comptait quatre étages. Ses murs avaient une épaisseur d’environ trois mètres. La plate-forme située à son sommet avait probablement des mâchicoulis.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :