Voyage au centre de la Terre 1/4

Le gouffre de Padirac est l’entrée monumentale d’une cavité naturelle, situé dans le Lot en France, d’une dimension de 35 mètres de diamètre environ. Au fond de ce gouffre, à 103 mètres de profondeur, coule une rivière souterraine qui parcourt une partie d’un grand réseau de plus de 40 kilomètres de développement.

Géographie

Le gouffre de Padirac est situé en France, dans la région Occitanie, département du Lot sur la commune de Padirac. Il se trouve au nord de Gramat, dans la région historique du Quercy et s’ouvre dans les calcaires jurassiques du causse de Gramat.

Légendes

Une légende raconte que saint Pierre (ou saint Martin) cheminait sur sa mule, en quête d’âmes à sauver, sur la voie romaine allant d’Autoire à Montvalent. Soudain Satan apparait et lui propose une épreuve avec comme enjeu les âmes des damnés qu’il emporte en enfer. Le diable frappe le sol de son talon et un gouffre apparaît. La mule et son cavalier franchissent l’obstacle d’un bond extraordinaire dont il subsiste toujours les marques laissées par les sabots dans le rocher. Le diable furieux retourne dans les entrailles de la terre par le trou béant qui devient dans l’imaginaire collectif une porte des enfers.

Une autre légende voudrait qu’à la fin de la guerre de Cent Ans, les Anglais aient enfoui dans le gouffre un riche butin cousu au préalable dans une peau de veau. Lorsqu’Édouard-Alfred Martel acheta les terrains situés au-dessus de la rivière souterraine, les propriétaires exigèrent l’insertion d’une clause leur réservant une part de l’éventuel trésor.

Histoire et formation

La formation du gouffre est due à un effondrement de la voûte il y a environ 10 000 ans. Il existait déjà au iiie siècle de notre ère.

En 1907, il existait encore un petit mur en pierres sèches et les restes d’un foyer sur le sol du talus détritique du gouffre. Armand Viré pensait que ces vestiges avaient été laissés par des vaincus de la guerre de Cent Ans. Des cendres, des charbons, des débris de cuisine et des armes y ont été trouvés et furent par la suite exposés au public dans une vitrine à l’entrée du gouffre. Il fut habité à la fin du xive siècle ainsi qu’en fin du xvie siècle.

En 1595, d’après François de Chalvet de Rochemonteix, les hommes profitent des conditions climatiques du lieu pour en extraire « un fort bon salpêtre ».

En 1867, la justice fit remonter le corps d’une jeune fille assassinée.

Édouard-Alfred Martel rapporte que vers 1865 – 1870, M. le comte Murat et M. de Salvagnac descendirent dans le puits d’entrée dans un grand panier retenu par des cordes. Le fils de M. de Salvagnac confia à Martel que son père y était descendu par curiosité ou à la suite d’un pari. Mais ils ne remarquèrent pas le petit orifice qui conduit à la grande galerie où s’écoule la rivière souterraine.

En 1889, le spéléologue Édouard-Alfred Martel fut le découvreur de la rivière souterraine du gouffre de Padirac.

Exploration spéléologique

Le gouffre a servi de refuge aux habitants du causse de Gramat pendant la guerre de Cent Ans et au cours des guerres de Religion, mais il semble que ce soit seulement vers la fin du xixe siècle, à la suite d’une violente crue de la rivière, qu’une communication praticable se soit ouverte entre le fond du puits et les galeries souterraines.

Dans les années 2010, le gouffre de Padirac est l’une des entrées d’un réseau souterrain de plus de 40 kilomètres de développement pour plus de 250 mètres de dénivelé. Il est classé parmi les cent plus longues cavités souterraines naturelles. De nombreuses parties de ce réseau restent encore à explorer et à topographier.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :