Château d’Arques 1/5

DSC00563crtag

Le château d’Arques (Arcas en occitan) est une ancienne maison forte, de la fin du xiiie siècle, qui se dresse sur la commune d’Arques dans le département de l’Aude en région Occitanie.

Le château fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par arrêté du 16 août 1887.

Situation

Le château d’Arques est situé dans le département français de l’Aude sur la commune d’Arques, au sud-est de Carcassonne. Il est regroupé au sein des châteaux du pays cathare.

Histoire

Au xiie siècle, un conflit oppose le vicomte de Carcassonne et plusieurs seigneurs dont ceux d’Arques et de Lagrasse. Les terres d’Arques deviennent la propriété des seigneurs de Termes.

En 1217, Béranger d’Arques figure parmi les proches de Guillaume de Peyrepertuse. En 1231, après la prise du château de Termes durant la croisade contre les AlbigeoisSimon IV de Montfort s’attaque à Arques. Après avoir brûlé le village (Villa de Arquis), situé sur les bords du Rialsès, il donne cette partie du Razès à un de ses lieutenants, Pierre de Voisins. En 1284, Gilles de Voisins commence les travaux de construction du château. Il s’agissait de défendre la vallée du Rialsès et de contrôler les voies de la transhumance qui menaient aux Corbières.

En 1316, Gilles II de Voisins dit « Gilet » remanie et achève la construction du château.

En 1518, Françoise de Voisins, dernière héritière des Voisins, épouse Jean de Joyeuse auquel revient la baronnie d’Arques. Le château fut alors délaissé au profit de Couiza. En 1575, le château est assiégé par les protestants et seul le donjon résiste à l’assaut.

À partir de la Révolution, le château tombe en ruine. Il est vendu comme bien national puis subit quelques dommages. Après son classement en 1887, il est alors rénové et reconstruit en partie, puis ouvert aux visiteurs.

Publicités